Un abattant de toilettes design, testé sur mon propre derrière

Lorsque le designer Lars Herold a conçu SWAY D, on peut dire qu’une partie du travail de conception a eu lieu à la maison. Il avait en effet installé différents abattants sur les toilettes familiales afin de les tester sur son propre corps et mettre au point la meilleure forme.

Le dernier né des abattants de toilettes Pressalit Seats se nomme SWAY D. Il a été conçu par le designer Lars Herold avec le souci de combiner design scandinave épuré, courbes douces et originalité. SWAY D est un élément décoratif de la salle de bain au même titre qu’un siège de toilettes confortable. Il s’inscrit dans l’air du temps et la mode des abattants plats et fins, mais il se démarque par une très sublime ligne courbe et un profil incurvé original d’expression sobre. SWAY D a été lancé sur tous les marchés de Pressalit et convient à une large gamme de cuvettes. 

Le designer Lars Herold nous parle ici du processus à l’origine de cet abattant hors du commun.

D’où vous est venue l’inspiration de créer cet abattant fin avec ce profil courbé qui caractérise SWAY D ?
En fait, au départ, SWAY D était l’esquisse d’un abattant fin au look strict, dans l’esprit de la mode actuelle. Mais, je voulais lui donner plus de personnalité et apporter au design plus d’énergie et de caractère. Car si un abattant de toilettes est un élément de mobilier quotidien qui doit durer de nombreuses années, et donc être intemporel, je trouve qu’il reste tout de même une marge de manœuvre pour apporter de la finesse et de l’originalité. Je suis donc parti à la chasse aux anciens abattants dans la bibliothèque de Pressalit, et je me suis laissé inspirer par certains modèles, des plus démonstratifs et opulents. J’ai ainsi combiné le minimalisme nordique et une expression curviligne.   

Comment êtes-vous passé de l’idée au concept ?
J’ai dessiné à la main d’innombrables esquisses et créé des modèles 3D sur ordinateur, mais aussi des prototypes en mousse, découpés à la main, en taille réelle. Nous avions environ dix prototypes et sept concepts de base que nous avons ajustés progressivement pour arriver à un résultat qui convienne à la forme des cuvettes choisies, tout en tenant compte des impératifs de production – l’abattant doit par exemple convenir aux presses et ponceuses de la production. Tout le processus d’ébauche a pris environ quatre semaines.

Comment prend-on en compte le confort d’assise lorsque l’on conçoit un abattant esthétique ?
Il existe des règles empiriques d’ordre général concernant, par exemple, la largeur des bords et la taille du trou, mais je préfère tester moi même. SWAY D ne doit pas seulement être agréable à regarder, il doit aussi être confortable à utiliser. Je ne suis donc pas arrivé à l’abattant final simplement en le dessinant. Comme une partie du processus de conception, j’ai carrément ramené une série d’abattants de différentes formes à la maison et je les ai montés sur les toilettes de la famille, un nouvel abattant chaque semaine, pour tester mes premières impressions. Quand nous avons fraisé des prototypes massifs en 3D, je les ai également testés sur mon propre corps, puis rectifiés.

Maintenant que vous avez satisfait votre ambition de créer SWAY D, quel projet avez-vous en cours ? 
Aujourd’hui, je me concentre sur le développement de versions SWAY pour d’autres cuvettes. Ensuite, j’aimerais continuer de travailler avec cette ambition d’insuffler plus de forme dans le minimalisme scandinave. Je pense qu’un abattant de toilettes doit être discret, mais il doit aussi, tant que possible, contribuer à apporter expression et raffinement, et je me réjouis de travailler dans ce sens sur mes futurs projets pour Pressalit.